7 tendances pour développer son branding en 2022

Temps de lecture : 6 minutes
L’image de marque, ou branding, est l’un des facteurs primordiaux pour fidéliser et rassembler les prospects et clients autour d’une marque. Il est donc essentiel de mettre en place un bon branding pour ne pas perdre de parts de marché face à la concurrence. Nous vous donnons les tendances branding à développer en 2022 pour améliorer votre image.

Green marketing et engagements

Toujours présent, l’enjeux environnemental se place au cœur des campagnes marketing des marques. En termes de visuel, la tendance est à l’abandon : abandonner la perfection, le lisse, le millimétré et laisser place au « vrai ». Le recours aux textures et matériaux bruts, aux couleurs naturelles des ingrédients et l’acceptation des imperfections s’imbriquent dans une démarche éco-​responsable positive et « antigaspi ».

Plus qu’un aspect « écolo », les consommateurs veulent acheter durable et lier une relation forte avec des marques respectueuses et dignes de confiance. Transmettre cette idéologie va bien plus loin qu’insérer du vert et du marron dans une charte graphique. Les consommateurs disent oui aux tons naturels, à condition que l’engagement aille plus loin que la façade et démontre un réel « green marketing » ancré dans la marque : matériaux, supply chain, partenaires, tous les aspects de la marque et du processus de conception doivent être pris en compte.

 

Branding disruptif

Dans une époque où les secteurs ont tendance à s’homogénéiser, osez l’inattendu ! Le maître mot : soyez vous-​même. Vraiment vous-​même. Cherchez plus loin, cherchez ailleurs, expérimentez avec votre marque et établissez une vision précise de qui vous êtes. Être clair sur votre raison d’être vous permettra d’identifier clairement votre « Unique Selling Point » (USP, ou argument clé de vente) et ainsi mettre en avant votre originalité.

Faites tout de même attention à ne pas pousser à l’extrême cette volonté de se démarquer. Aller à contre-​courant est une bonne chose, mais il n’est pas question de s’y noyer ! Restez cohérent avec votre marque, votre audience, et surtout votre cible. Identifiez au moins un buyer persona qui vous permettra de capter son intérêt et répondre au mieux à ses demandes et besoins. Pour plus d’information sur comment réaliser un buyer persona, rendez-​vous dans nos ressources.

 

Gif Livre blanc Buyer Persona

 

Retour progressif au dynamisme

Après une période à la recherche de calme et de confort chez soi pour contre-​balancer les dangers et incertitudes du monde extérieur, la tendance est maintenant à la sortie de sa zone de confort et à l’exploration. Autre signe d’hypermodernisme, le recours aux couleurs saturées et « néon » qui donnent parfois des effets « électriques » et une ambiance à la fois rétro et futuriste aux designs. Associés au retour des formes dynamiques et 3D, notamment pour les typos, ces tendances viennent en directe opposition aux tendances précédentes de visuels épurés, aplats de couleurs et typos lissées. C’est une renaissance que subissent les designs post-​confinement, célébrant la vie et l’espoir.

C’est avec ce même constat que Pantone a nommé le PANTONE 17–3938 Very Peri couleur de l’année 2022. L’impact des couleurs sur l’humain n’est plus à prouver : le ton, la luminosité ou encore la saturation d’une couleur peuvent influencer les émotions de la personne qui la regarde. Ce violet profond issu de la famille des bleus aux sous-​tons rouge chaud encourage l’inventivité et la créativité, mais vient également représenter la double vie que nous menons : « PANTONE 17–3938 Very Peri illustre la fusion de la vie moderne et la façon dont les tendances de couleurs dans le monde numérique se manifestent dans le monde physique et vice versa. »

 

Pas de limite au numérique

À l’heure des environnements virtuels tel que le Métaverse de Facebook, de la réalité augmentée et des intelligences artificielles, comprendre et intégrer les nouvelles technologies dans son branding devient un enjeu majeur pour les marques. En 2021, nous passions en moyenne 3 heures et 15 minutes par jour sur notre smartphone, chiffre largement impacté par les périodes de confinement dues au Covid-​19, mais également sous-​estimé car il ne prend pas en compte les autres appareils connectés (ordinateurs, consoles, tablettes, etc.).

Cette réalité de fusion entre notre vie physique et numérique ne s’exprime chez les marques pas que dans la couleur, mais s’attaque aux racines de leurs réflexions et doit être représentée à différents niveaux du branding : outils de création graphique qui permettent de créer des visuels modernes, dimension responsive de tous les supports, adaptation des slogans selon la cible touchée par chaque média… Il faut pouvoir anticiper les tendances numériques pour être capable d’exporter votre marque où les innovations technologiques nous mèneront.

 

Social first

Parmi les 3 heures et 15 minutes de « vie virtuelle » quotidienne, la majorité de ce temps est consacré aux réseaux sociaux. C’est tout naturellement que les marques ont décidé d’en faire leur terrain de jeu pour recruter de nouveaux prospects, principalement issus de la « Génération Y », ou Millenials. Vendre sur les réseaux sociaux, c’est se placer au cœur du parcours d’achat du consommateur, capter la cible où elle se trouve, pour ensuite la ramener sur votre site e‑commerce sans la brusquer.

L’enjeu ici est d’adopter une vision de la marque axée principalement sur les réseaux sociaux : « Social first ». Si vous avez identifié des buyer personae qui évoluent majoritairement sur un ou plusieurs réseaux sociaux, il est essentiel de tout faire pour capter leur attention sur ces plateformes : des visuels impactants qui les feront arrêter de scroller pour en savoir plus sur ce produit qui attise leur curiosité. Ainsi, votre cible se transformera en visiteur et, si votre site ou e‑shop propose un UX Design adapté, vous aurez peut-​être de l’autre côté de l’écran un lead qualifié prêt à acheter vos produits.

 

Donner un visage à sa marque

Comme beaucoup de choses dans la nature, les tendances suivent un cycle. Avec le retour des mascottes comme ambassadrices des marques, en plus des couleurs néon et fluo, le rétro-​vintage réaffirme sa place. Fini le temps où le consommateur s’adressait à un logo ou un slogan, il veut renouer contact autant qu’il peut avec son environnement, y compris les marques qui l’accompagnent au quotidien.

Entre représentation de la marque et de son histoire, mise en action d’un storytelling moderne, création de lien avec l’audience et développement d’une affection nouvelle pour la marque, la mascotte doit être intelligemment pensée et avoir une personnalité propre pour pouvoir toucher l’audience. Cette figure fictive peut prendre plusieurs formes : personnage type cartoon, animal correspondant à votre ADN, créature imaginaire… Cependant, le consommateur apprécie également un ambassadeur réel et humain, gage d’authenticité, de proximité et vecteur d’émotions. Cela peut se faire de plusieurs manières :

  • L’ambassadeur interne : Mettez en avant l’équipe derrière votre marque, explicitez votre histoire et votre raison d’être, créez une relation directe avec votre communauté.
  • L’ambassadeur externe : Créez un personnage dont votre audience suivra les aventures, auquel elle pourra s’identifier et qu’elle voudra connaître davantage (à l’image des publicités Intermarché, par exemple).

La mascotte ou ambassadeur viendra augmenter le capital sympathie de votre marque.

 

L’utilisation de dessins

Que ce soit pour le logo ou à destination des réseaux sociaux ou du packaging du produit, les marques reviennent à la simplicité avec des designs « faits main ». Selon votre marque et votre univers, adopter cette tendance sur vos designs pour exprimer la douceur, la simplicité ou encore l’aspect homemade de vos produits est une bonne alternative. Elle vous laisse une grande liberté de création et d’expression pour donner vie à vos supports.

L’illustration peut également venir complémenter une photographie. Rajouter un coup de « crayon » sur une photo permet de lui donner du dynamisme. Utiliser des couleurs complémentaires et un style différent offre aussi une nouvelle dimension à l’image et un ton définitivement moderne.

 

Conclusion

L’année 2022 est placée sous le signe de l’optimisme et de la redynamisation des marques, mais aussi de la vie du consommateur. Après 2 ans marqués par l’incertitude et la diminution de contact humain, les tendances veulent porter une lueur positive et pleine d’espoir aux consommateurs : des efforts pour l’environnement, un futur numérique encore inexploré, des couleurs vives qui donnent le pep’s… En 2022, votre image de marque mérite réflexion et expérimentation pour pouvoir rayonner.

Il ne faut toutefois pas suivre les tendances au dépit des bases du branding. Il faut maintenir la cohésion de votre marque avant tout : logo, site, ton et messages, charte graphique… Vos éléments de communication et d’image de marque doivent être cohérents ensemble mais également seuls, déclinables et adaptables à tous les supports, tout en conservant l’ADN de votre marque. Cela montre à la fois que votre marque comprend les besoins actuels des consommateurs et qu’elle sait faire preuve de réactivité.

Vous pouvez aussi vous inscrire à notre Newsletter !

Ça peut aussi vous plaire...

Cahier des charges pour votre site web

Un cahier des charges, pour quoi faire ? Autant pour vous que pour votre interlocuteur(rice), détailler votre projet s’avère nécessaire pour la réalisation d’un site web conforme à votre demande. Pour formuler cette demande, de nombreux formats peuvent être utilisés....

lire plus

Comment rendre son site web écoresponsable ?

Un site écoresponsable, c’est quoi ? L’impact écologique d’un site web dépend de beaucoup de facteurs : contenus du site, nombre de visiteurs, durée des visites... Pour tenter de réduire cet impact, il faut s’intéresser à plusieurs éléments de votre site que vous...

lire plus

Google Analytics et RGPD

Pourquoi quitter Google Analytics ? Depuis plusieurs années, comme plusieurs entreprises américaines, Google est pointé du doigt sur la protection des données. Mais depuis peu, ces accusations augmentent d’un cran. Le 10 février 2022, la CNIL (Commission Nationale...

lire plus

Août 12, 2022

Cahier des charges pour votre site web

Un cahier des charges, pour quoi faire ? Autant pour vous que pour votre interlocuteur(rice), détailler votre projet s’avère nécessaire pour la réalisation d’un site web conforme à votre demande. Pour formuler cette demande, de nombreux formats peuvent être...

Août 11, 2022

Comment rendre son site web écoresponsable ?

Un site écoresponsable, c’est quoi ? L’impact écologique d’un site web dépend de beaucoup de facteurs : contenus du site, nombre de visiteurs, durée des visites... Pour tenter de réduire cet impact, il faut s’intéresser à plusieurs éléments de votre site que vous...

Juil 22, 2022

Google Analytics et RGPD

Pourquoi quitter Google Analytics ? Depuis plusieurs années, comme plusieurs entreprises américaines, Google est pointé du doigt sur la protection des données. Mais depuis peu, ces accusations augmentent d’un cran. Le 10 février 2022, la CNIL (Commission Nationale...