Google Analytics et RGPD

Temps de lecture : 6 minutes
Comme tous les outils de la suite Google, celui des statistiques est l’un de ceux les plus utilisés au monde. En effet, en 2021, plus de 29 milliards de sites étaient traqués par cette plateforme. Pourtant, depuis quelque temps déjà, le géant américain est décrié. Nous vous donnons quelques alternatives à Google Analytics.

Pourquoi quitter Google Analytics ?

Depuis plusieurs années, comme plusieurs entreprises américaines, Google est pointé du doigt sur la protection des données. Mais depuis peu, ces accusations augmentent d’un cran. Le 10 février 2022, la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) et ses homologues européens mettent en demeure un éditeur de site web ayant recours à Google Analytics. En effet, l’organisme français déclare les transferts des données récupérées et envoyées aux États-​Unis illégaux.

Déjà en 2020, la Cour de Justice de l’Union Européenne pointait du doigt les risques liés à ces transferts de données. Elle mettait en avant l’utilisation possible de ces dernières par les services de renseignements américains lorsque les transferts ne sont pas correctement encadrés. Pour le moment, ces conditions ne sont pas optimales et ne respectent donc pas les lois européennes.

Les gestionnaires de site web sont donc dans l’obligation de se conformer au RGPD ou doivent renoncer à l’utilisation de cet outil.

 

D’autres inconvénients à Google Analytics ?

L’échantillonnage des données

Google Analytics est très souvent utilisé par les entreprises dans sa version gratuite. Dans celle-​ci le groupe américain procède à un échantillonnage des données collectées. En effet, il calcule les résultats à partir de l’extrapolation de ce sous-​ensemble. Ceci peut donc être très problématique pour les sociétés générant de forts trafics sur leur site.

Le prix de l’offre payante

Pour pallier ce problème, il est possible pour les entreprises de payer l’outil. Cependant, la somme à débourser monte à 110 000 par an. Oui, nous n’avons pas fait de fautes sur le nombre de zéro. Soit bien plus cher que ses concurrents !

Les conditions d’utilisation

Comme déjà vu plus haut, les données collectées sur les sites ne servent pas qu’aux entreprises utilisant l’outil. Google les stocke également pour les revendre à titre commercial.

 

Que choisir ?

Comme déjà évoqué dans le début de notre article, il est important de choisir un collecteur de données respectant les lois RGPD. Les informations doivent donc rester en Europe et prendre en compte les choix des internautes concernant les cookies. Pour plus d’informations, découvrez notre article dédié où l’avocate Maître Audrey Decima explique avec précision les obligations des sites pour être conformes au RGPD.

La CNIL, dans le même rapport, préconise de choisir une plateforme récoltant des « données statistiques anonymes, permettant ainsi une exemption de consentement si le responsable de traitement s’assure qu’il n’y a pas de transferts illégaux ».

 

Recommandations  par la CNIL

Heureusement, même si bien moins connues que Google Analytics, plusieurs alternatives existent et sont conseillées par la CNIL en 2021.

AT Internet Analytics Suite

Contrairement à Google Analytics, l’envoi des données vers le « nouveau continent » ne se pose pas avec ce logiciel ! En effet, At Internet Analytics est 100 % français. De grands groupes travaillent déjà sur cette plateforme, tels que Le Bon Coin ou Axa. Ce logiciel répond totalement au RGPD et s’engage à ne pas récupérer les données à des fins commerciales. L’écologie est également au centre de cette plateforme puisqu’elle limite l’empreinte carbone.

Wysistat Business

Ce logiciel permet de connaître en temps réel le trafic sur le site web. Il permet d’ajouter d’autres données que ces dernières, comme les Google Ads ou encore celles de Facebook. Il permet également d’analyser les données de l’intranet, des vidéos, des applications mobiles ou encore des newsletters.

Abla Analytics

Comme les autres logiciels de la liste, Abla Analytics est certifié par la CNIL et respecte le RGPD. Les données obtenues sont anonymes et conservées seulement si elles sont nécessaires pour analyser l’audience. On oublie donc l’adresse IP, par exemple. Comme ils le décrivent avec humour sur leur site, la plateforme est 100 % française !

Beyable Analytics

Comme Google Analytics, Beyable Analytics est un outil pour mesurer l’audience sur son site internet. La différence majeure ? La CNIL l’a désigné comme l’un des logiciels ne devant pas forcément demander l’acceptation par les internautes des cookies. Le formulaire n’est donc pas obligatoire, car les données sont anonymes et sécurisées.

Etracker Analytics

Ce logiciel allemand est l’un des meilleurs experts d’analyses en Europe. Il est déjà adopté par de très nombreuses marques dans le monde, comme Burger King ou Bahlsen. Il apporte un soutien personnalisé à ses clients et met en place de nombreuses innovations, comme eye tracking, le clic tracking ou encore la segmentation.

CS Digital

CS Digital de Contentsquare met la protection des données au centre de son service. Différentes fonctionnalités sont disponibles pour améliorer l’expérience utilisateur. Le consentement des cookies n’est, comme pour Beyable Analytics, pas indispensable, car les données sont anonymes.

Matomo Analytics

Matomo est un logiciel libre et open source. Il y a donc une version gratuite pouvant être installée sur le serveur du site web pour analyser et collecter les données. La différence majeure avec Google Analytics ? Les données de l’utilisateur restent en sa possession. Les données seront stockées dans le serveur et leur sécurité assurée.

Matomo propose plusieurs grandes fonctionnalités, comme la heatmap pour savoir où les personnes ont le plus cliqué. Il permet également l’analyse des sessions d’utilisateurs, celle du tunnel de conversion ou encore celle d’intranet et extranet.

Wizaly

Wizaly centralise toutes les données marketing de la marque. Cet outil aide ainsi à la prise de décision, car il génère des recommandations professionnelles pour optimiser son ROI. La plateforme française est spécialisée dans les écosystèmes fermés.

Compass

Ce logiciel espagnol, développé par Marfeel Solutions, vous permet de connaître et analyser votre public et son engagement sur votre site. Ces fonctions, permettant de transformer vos contenus en moteur de conversion, sont conformes au RGPD et protègent la vie privée des utilisateurs et les entreprises.

Statshop

Cet outil d’analyse français permet de connaître le parcours de conversion et donne des recommandations pour améliorer ses stratégies, les leviers publicitaires et le parcours d’achat des utilisateurs. Pour les e‑commerces, ce logiciel peut être très pratique, car il permet de connaître combien de temps met un lead, un client ou un prospect avant d’acheter. Les données récoltées, seulement les nécessaires, restent également en France et sur ses serveurs.

Eulerian

Encore une plateforme française pour collecter les données de vos utilisateurs ! Contrairement à beaucoup de ses concurrents, Eulerian n’utilise pas de cookies. Comme les autres plateformes référencées dans cet article, il est évidemment conforme au RGPD et aux autres lois internationales concernant la protection des données.

 

D’autres alternatives ?

Plausible

Comme d’autres, Plausible est open source et n’utilise pas de cookies. Bien que non répertorié dans la liste de la CNIL datant de septembre 2021, ce logiciel respecte le RGPD, le CCPA (loi de confidentialité des États-​Unis) et le PECR (loi de confidentialité du Royaume-Uni).

Fathom Analytics

Bien que canadien, cet outil respecte les lois européennes (RGPD et ePrivacy), américaines ou encore anglaises. Les données restent également anonymes dans ce logiciel payant. Petit dilemme : le site n’est disponible que dans la langue de Shakespeare.

 

Une réaction de la part du géant Américain ?

La plupart des critiques dirigées vers Google Analytics font en fait référence à Universal Analytics (UA), version qui a précédé l’actuelle Google Analytics 4 (GA4), lancée fin 2020. Toute propriété créée après le 14 octobre 2020 bénéficie donc par défaut de GA4. D’ailleurs, les propriétés UA cesseront de traiter les données à partir du 1er juillet 2023, pour laisser entièrement place à GA4.

Avec cette dernière, Google fait un pas en avant pour la confidentialité en permettant d’anonymiser les adresses IP. Il lance également Topics, méthode plus transparente pour l’utilisateur final, censée, à terme, remplacer les cookies tiers.

 

Conclusion

Utilisé en grande majorité par les particuliers comme les professionnels, Google (et ses outils) reste le leader. Il existe cependant d’autres solutions d’analyse de site web qu’il est intéressant d’envisager. Se renseigner sur des alternatives locales et plus respectueuses de la protection des données de vos utilisateurs s’inscrit dans une démarche d’écoresponsabilité qui est à mettre en avant et à cultiver sur le long terme.

Vous pouvez aussi vous inscrire à notre Newsletter !

Ça peut aussi vous plaire...

Cahier des charges pour votre site web

Un cahier des charges, pour quoi faire ? Autant pour vous que pour votre interlocuteur(rice), détailler votre projet s’avère nécessaire pour la réalisation d’un site web conforme à votre demande. Pour formuler cette demande, de nombreux formats peuvent être utilisés....

lire plus

Comment rendre son site web écoresponsable ?

Un site écoresponsable, c’est quoi ? L’impact écologique d’un site web dépend de beaucoup de facteurs : contenus du site, nombre de visiteurs, durée des visites... Pour tenter de réduire cet impact, il faut s’intéresser à plusieurs éléments de votre site que vous...

lire plus

Branding et rebranding : c’est quoi ?

Définition du branding Avant de parler de rebranding, penchons nous sur l'origine de l'identité des marques. Le mot branding découle du verbe « to brand » en anglais, qui signifie « marquer » et qui remonte à l’époque où les fermiers marquaient au fer chaud leur...

lire plus

Août 12, 2022

Cahier des charges pour votre site web

Un cahier des charges, pour quoi faire ? Autant pour vous que pour votre interlocuteur(rice), détailler votre projet s’avère nécessaire pour la réalisation d’un site web conforme à votre demande. Pour formuler cette demande, de nombreux formats peuvent être...

Août 11, 2022

Comment rendre son site web écoresponsable ?

Un site écoresponsable, c’est quoi ? L’impact écologique d’un site web dépend de beaucoup de facteurs : contenus du site, nombre de visiteurs, durée des visites... Pour tenter de réduire cet impact, il faut s’intéresser à plusieurs éléments de votre site que vous...

Juil 15, 2022

Branding et rebranding : c’est quoi ?

Définition du branding Avant de parler de rebranding, penchons nous sur l'origine de l'identité des marques. Le mot branding découle du verbe « to brand » en anglais, qui signifie « marquer » et qui remonte à l’époque où les fermiers marquaient au fer chaud leur...